Grey PRIDE

Grey PRIDE

Vieux et LGBT : si tu veux survivre, fais-toi oublier !

Collision des calendriers : le même jour sort le rapport de SOS-HOMOPHOBIE et celui de la Commission Nationale Ethique sur le traitement des vieux en France, et ce n'est pas gai !

 

pics homphobie .jpg


Le rapport de SOS-HOMOPHOBIE montre la montée d’agressions homophobes et donc l’ancrage de l’homophobie dans la société française. En même temps est présenté, par le Comité National Ethique, le rapport sur la maltraitance des vieux dans la société Française.

 

GreYPRIDE depuis des mois tire la sonnette d’alarme sur cette double appartenance : double peine .

Triple peine, si en plus on est séropositif ! Les acteurs de la filière vieillesse n’ont globalement reçu aucune formation sur le VIH et les modes de contamination. Mais on n’a pas d’argent pour former le personnel...

Les seniors LGBT sont totalement invisibles dans la filière vieillesse. En fait, tu peux être gay ou lesbienne, tant que tu ne le revendiques pas... Cette invisibilité, conséquence de l’auto-exclusion que les seniors LGBT mettent en place pour éviter maltraitance ou discrimination. a de graves conséquences : isolement plus marqué, impossibilité de parler de sa vie, de ses émotions, de son histoire, un taux de suicide plus important, des épisodes dépressifs plus marqués...

De façon plus globale, la sexualité des vieux et des vieilles est vue comme une perversion ou des actes inappropriés : «A votre âge, il faut que cela cesse !». C’est un sujet qui reste encore largement tabou ; pourtant la sexualité est constitutive de notre identité et de notre histoire.

 

Pour lutter contre cette violence institutionnelle et sociétale faite aux personnes âgées, il faut repenser globalement la filière vieillesse, réhumaniser notre rapport aux vieux pour respecter leur identité, leur sexualité, leurs choix de vie et de mort, et leur droit au risque.

Il faut sortir de la logique duale logement individuel ou logement collectif. Les formes d’habitats alternatifs doivent être développés pour construire des lieux à taille humaine et dans lesquels on se retrouve par affinité (cohabitation, lieux familliaux, petites structures d’appartement/services...).

Le diktat des contrôleurs de gestion qui parlent de seuil de rentabilité à partir de 70 places ne doit pas être la règle. Actuellement, pour des raisons de rentabilité on favorise la construction de lieux d’accueil de grande taille, souvent loin des centres-ville, rentables, mais dans lesquels on ne pourra jamais se sentir comme chez soi. A l’inverse, on devrait imaginer des lieux de vie de petite taille (appartements/services) répartis dans le tissu urbain et rattachés à un centre de ressource médico/social partagé.

Les normes hygiénistes et d’aménagement qui imposent un type d’habitat et un type de fonctionnement contribuent à la déshumanisation de la vieillesse. Des espaces de vie qui ressemblent à des hôpitaux, l’impossibilité de participer aux tâches ménagères et à toute activité, le confinement dans des résidences qui sont plus proches de lieux carcéraux que de lieux de vie.

 

Mais tous ces points, à l’origine de la maltraitance des personnes âgées, tout le monde les connait, mais ne veut pas les voir !

Le déni social de la vieillesse est le premier fléau à l’origine de cet état de fait. Le concept de «jeunesse éternelle» est à la base de ce refus de se préoccuper de la situation des plus vieux d’entre nous. Les vieux c’est toujours les autres.

Pourtant «vieillir» n’est pas un gros mot : c’est ce que nous faisons depuis que nous sommes nés. Alors ! Ne rien faire aujourd’hui, c’est préparer sa propre maltraitance demain.

Militons pour une société plus inclusive pour les vieux et les vieilles, respectueuse de l’identité de chacun-e et de la diversité de sexualité et de genre.

 

Militons pour le droit à aimer et être aimé-e jusqu’au dernier jour de notre vie.

 

Francis Carrier


Nota: Le 19 juin GreyPRIDE organise un colloque «Vieillir Sans Tabou» et prépare un label pour améliorer l’accueil des personnes âgées LGBT et le respect de la sexualité dans le secteur médico-social, associatif et commercial :«GreyPRIDE Bienvenue»



17/05/2018
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 432 autres membres