Grey PRIDE

Grey PRIDE

Vieillir en tant que personne Trans

Les aîné.e.s trans ont des besoins en commun avec le reste de la population d’un certain âge, mais ces personnes sont aussi confrontées à des difficultés particulières.

 

Besoins communs à tous les aîné.e.s et besoins propres aux aîné.e.s trans

Nous allons maintenant nous pencher sur les besoins des aîné.e.s trans en santé et services sociaux.

À bien des égards, les aîné.e.s trans ont les mêmes besoins que les autres aîné.e.s; le déclin de la santé, de la mobilité et de l’autonomie les touche comme il touche tou.te.s les aîné.e.s. Et tou.te.s les aîné.e.s qui tentent d’obtenir des soins de santé ou des services sociaux — y compris les aîné.e.s trans — devraient être traités avec autant de dignité et de compassion que le reste de la population.

Cela dit, les aîné.e.s trans se heurtent souvent à des préjugés et à de l’incompréhension dans le milieu de la santé et des services sociaux, et sont plus susceptibles d’y subir des mauvais traitements ou de la violence. Ces problèmes touchent plus particulièrement les personnes « visiblement trans » en raison de leur apparence ou de leur anatomie, parce que leur corps n’est pas conforme aux normes de genre ou parce que leurs pièces d’identité portent un prénom ou une mention de sexe non conforme à leur apparence ou à leur identité de genre.

À cause des difficultés, violences et mauvais traitements qu’ils et elles ont vécus dans le milieu de la santé et des services sociaux, parfois durant toute leur vie, beaucoup d’aîné.e.s trans redoutent l’avenir, et plus particulièrement le déclin de la santé et de l’autonomie qui accompagne le vieillissement. Plusieurs nous ont confié leur peur d’avoir besoin de soins à domicile, de devoir aller à l’hôpital ou d’avoir à vivre dans un établissement pour personnes âgées. S’ajoute à cela la peur d’un isolement de plus en plus marqué, surtout si leur famille les a rejetés ou n’est pas au courant de leur transition.

Par ailleurs, les aîné.e.s trans ont des besoins spécifiques liés à leur parcours de transition : suivi d’hormonothérapie, soins et suivi postopératoires, information et soins de santé sexuelle adaptés à leur corps et à leur identité de genre, soutien psychologique global qui tient compte de leur réalité trans sans s’y limiter, ainsi bien sûr que l’accès au logement, à l’hébergement et à l’aide sociale malgré des pièces d’identité non conformes à leur identité de genre.

Plusieurs des difficultés, obstacles et barrières dont nous parlerons dans le reste de notre atelier concernent non seulement les personnes trans de 50 ans et plus, mais aussi les personnes trans de tout âge. Cependant, les aîné.e.s trans risquent de les vivre plus souvent et d’y être plus vulnérables, notamment à cause du déclin prématuré de leur santé et de leur isolement social.
Vieillissement prématuré

Notre recherche montre aussi que beaucoup d’aîné.e.s trans vivent des problèmes de santé et des problèmes sociaux qui, dans la population générale, sont généralement le lot d’adultes plus âgés. Cela suggère que, comme d’autres populations vulnérables, les aîné.e.s trans peuvent connaître un vieillissement prématuré

 

Aide aux trans du Québec



31/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 342 autres membres