Grey PRIDE

Grey PRIDE

Le rapport à son corps à nos âges, appel à témoignage

Lors des Gay Games Paris 2018 et suite à des entretiens et observations faites, j’ai constaté que le regard posé sur soi et par les autres renforcent ou pas le sentiment d’appartenance communautaire ou d’auto-exclusion. L’âgisme semble plus discriminer les gays que les lesbiennes par un regard d’exclusion esthétique et de performance. Par exemple, un homme homosexuel de 60 ans n’a plus fréquenté son club de sport masculin non mixte à partir de 52 ans car les regards des hommes homosexuels plus jeunes sur lui semblaient dévalorisants. À partir d’un certain âge, les gays rejoignent des salles de sport mixtes mainstreaming où le regard des hommes hétérosexuels n’exprimerait aucun rejet esthétique. A contrario, les femmes homosexuelles de plus de 60 ans peuvent renforcer le sentiment de bien-être psychique, physique et social en ne se retrouvant qu’entre femmes pour mener une activité sportive ? Chez les plus jeunes femmes vient de se créer cependant un mouvement politique de revendications sur les corps obèses « Gras politique » afin de ne plus ressentir l’exclusion de l’obésité...   

Les femmes séniores Lgbt +  expriment peu un ressenti d’exclusion esthétique et de performance.

 

Pouvez-vous témoigner sur ce sujet : Quel regard portez-vous et pensez-vous que l’on vous porte sur votre corps vieillissant lors des activités sportives ?

Ce témoignage peut  être fait anonymement soit par le blog GreyPride soit en envoyant votre témoignage à dldomlefevre@gmail.com

 

Je vous remercie et vous ferai part de l’ensemble du travail au vu du nombre de réponses. Il peut être éventuellement publiable dans la revue : « Sexualités Humaines »

 

Dominique Lefèvre

psycho-sexologue

 



07/08/2018
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 432 autres membres