Le conseil municipal de Manchester va créer la première maison de retraite LGBT du Royaume-Uni. C’est une des premières décisions très visibles du nouveau lord-maire de la ville, Carl Austin-Behan, qui est ouvertement gay.

 

Une étude commandée par la ville à la LGBT Fondation a récemment montré que les personnes LGBT âgées éprouvent plus de solitude et d’isolement. Beaucoup craignaient en outre la discrimination dans les services existants. Manchester compterait le plus grand nombre de personnes LGBT du pays en dehors de Londres. La ville devrait voir une croissance rapide du nombre de personnes LGBT de plus de 65 ans dans les deux prochaines décennies. Plus de 7 000 personnes de plus de 50 ans vivant à Manchester se considèrent comme des LGBT.

Un minimum de 51% de résident.e.s LGBT

D’après The Guardianla résidence accueillera un minimum de 51% des résidents LGBT. Mais les personnes hétérosexuelles seront également invités à postuler à vivre dans l’hébergement. La résidence aura personnel spécialement formé sur le site. Les animaux seront les bienvenus. Outre la LGBT Fondation, le projet est soutenu par Stonewall Housing et l’agence Homes and Communities.
Carl Austin-Behan a déclaré:

« Àujourd’hui, les gens sont plus ouverts et capables de parler librement de leur sexualité. Mais certains de la génération plus âgée sont encore un peu plus réservés avec cela », at-il dit.  » [il ne faudrait pas]que 20 ans plus tard, ils aient l’impression qu’ils ne peuvent plus être eux-mêmes, et qu’ils se sentent discriminés. »

Un sondage mené en 2014 auprès du personnel des maisons de retraite par l’Université de Nottingham montre que les résidents LGBT ne se révélaient pas au personnel. De nombreux travailleurs de soins pensaient qu’il n’y avait pas de résident LGBT dans la résidence où ils travaillaient. Paul Martin, de la Fondation LGBT, a déclaré que plus de la moitié des personnes LGB de plus de 55 ans estimaient que leur orientation sexuelle aurait un impact négatif en vieillissant. « Manchester se targue d’être une ville friendly pour les aîné.e.s. Nous nous félicitons de l’annonce de ce plan. C’est un progrès significatif vers l’amélioration de la vie des personnes LGBT plus âgées », a-t-il dit.

La résidence pourrait ouvrir d’ici à trois ans d’après PinkNews.