Grey PRIDE

Grey PRIDE

Ou sont les vieux , les vieilles LGBT ?

La machine à exclusion marche à plein régime. Et nous y sommes ou seront tous et toutes confrontées.

 

Les causes sont multiples : culte de la jeunesse, angoisse de sa vieillesse et de sa mort, rejet communautaire, absence de solidarité.

Tout est fait pour que l'on comprenne rapidement qu'il vaut mieux se retirer sans faire de bruit, et se rendre invisible.

 

Sérophobie et agisme

La sérophobie combinée à l'agisme ne laisse pas beaucoup de places aux seniors séropositifs pour exister. Les discours de prévention ne peuvent pas être très efficaces lorsque les membres de notre communauté nous rejettent. Je ne mets pas en cause le droit pour chacun de choisir un partenaire selon ses propres critères, mais il y a une façon de le dire. Trop de violence, trop de rejet ne peuvent que conduire à avoir une image dégradée de soi-même et à une auto-exclusion sociale, affective et sexuelle.
Ceux qui aujourd'hui insultent les vieux séropos se retrouveront, hélas demain dans la même position. Un peu d'empathie, de bienveillance, de tolérance de nos différences ne nous ferait pas de mal !

 

Culte du corps et de l'apparence

Nous sommes assommés d'images de corps parfaits auxquels personne ne peut s'identifier. Pas seulement ces femmes photoshopées mais aussi ces hommes aux corps musclés, objets de nos désirs, mais sans âme et sans consistance. La vraie vie est absente de toutes ces images que la pornographie et la mode nous assène. Cette répétition outrancière de corps identiques et parfaits à quelque chose à voir avec l'eugénisme que pourtant la morale réprouve.

 

Individualisme et perte d'empathie

Notre société propage l'idée que la réussite individuelle, mesurée à l'aune de notre capacité de pouvoir tout acheter est la seule façon d'exister. Pas un regard pour les laissés pour compte, les faibles, les différents , les pauvres... Est-ce le monde dans lequel nous voulons vivre ? 

 

Repousser la mort et la vieillesse

La mort a pratiquement disparu du paysage et  c'est progressivement la même chose pour la vieillesse. Nous devons être jeunes jusqu'au bout et puis disparaître sans faire de bruit. Les vieux sont à l'écart, dans leurs appartements qu'ils ne peuvent plus quitter ou dans des EHPAD qui de plus en plus se construisent à l'extérieur des agglomérations. 

 

Est-ce cette société dans laquelle nous voulons vivre ? Tous identiques, tous jeunes, tous beaux, tous éternels ... et chacun pour soi !

 

Francis Carrier

Président de GreyPRIDE



11/10/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 338 autres membres