Grey PRIDE

Grey PRIDE

Les personnes âgées homosexuelles face à l'absence de solidarité familiale

Mémoire de Christophe Vincent Tiéca,

 

Pour s’engager et travailler dans le domaine de la gérontologie, pour être un gérontologue qui s’inscrit dans une démarche de compréhension globale des enjeux qui l’entourent, il est nécessaire de se comprendre soi-même. Se comprendre soi même c’est se poser des questions maintenant sur ce que j’ai été avant, sur ce que suis actuellement et sur ce que je serais après. 

Et notamment, pour le sujet qui nous concerne : qu’est ce que je serai quand je serai vieux (disons…dans 50 ans environ) ? Et qu’est ce que je voudrais être ? Serais-je toujours en couple ? C’est peu probable. J’aurai des enfants ? Je n’en sais vraiment rien. Et si je suis seul et sans enfants, qui va m’accompagner si je deviens dépendant ? Qui m’aidera à faire mes courses, mon ménage, la lecture, et puis tout simplement et surtout : qui me rendra visite ? 

Enfin, après tout si je « vieillis bien » je peux penser que je n’aurai besoin de personne… Quoique… Même en bonne santé et alerte, j’aurai besoin de parler. Ca c’est sûr, je me connais. Quand même ! Et à qui vais-je parler ? A mes amis ? Probablement une partie seront décédés, et une poignée restera encore en vie, dont certains seront malades, voire auront perdu la tête. C’est gai.

A moins que… à moins que je rêve un peu ? Et si nous rêvions un peu ?

 

ETUDE-CHRISTOPHE-VINCENTE-TIECA.pdf



07/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 335 autres membres