Grey PRIDE

Grey PRIDE

La solitude, un désastre pour notre santé ?

Le 25 novembre 2015 à 14h00 - Mis à jour le 25 novembre 2015 à 15h02 - par 

 

En plus des conséquences psychologiques, l'isolement pourrait avoir des effets néfastes sur la santé physiologique, ce qui augmenterait le risque d'infections et de maladies chroniques.

La solitude, un désastre pour notre santé ?
 

Il ne fait pas bon vivre seul. Alors que l'isolement était déjà connu pour jouer un rôle négatif sur l'état psychologique, il pourrait aussi endommager la santé de nos cellules, selon des chercheurs en hématologie, en psychologie et en neurosciences des universités de Californie et de Chicago (Etats-Unis). Leur étude est publiée dans la revue scientifique PNAS.

Une réponse inflammatoire modifiée

De précédentes études avaient déjà établi un lien entre sentiment de solitude et douleur, déprime ou fatigue. Mais ces nouveaux travaux vont plus loin : pour réaliser cette recherche, les scientifiques ont mesuré la concentration de molécules liées aux réactions inflammatoires dans des échantillons de sang de macaques et d'humains. Résultat : lorsque l'individu était isolé ou exprimait des sentiments de solitude, le sang contenait une plus grande quantité de molécules inflammatoires. La solitude pourrait donc avoir un effet sur la santé car ces molécules altèrent sur le long terme le fonctionnement des cellules, augmentant le risque de maladies chroniques et de mortalité précoce.

Un lien entre solitude et globules blancs

Les observations vont même plus loin puisqu'il semble que le sentiment d'exclusion modifie l'expression de certains gènes, notamment ceux qui codent pour la fabrication des globules blancs. Ces cellules jouent un rôle primordial de défense de l'organisme et leur altération entraînerait donc un bouleversement des réponses du système immunitaire. En conséquence, le corps se défend moins bien contre les bactéries et les virus qu'il peut rencontrer. Les personnes qui souffrent de solitude auront ainsi un risque plus élevé de déclarer des infections, pouvant aller du simple rhume à des infections chroniques plus graves. Ces résultats sont préoccupants car en France, plus de cinq millions de personnes souffrent d'isolement.

 

Lien vers l'article



28/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres