Grey PRIDE

Grey PRIDE

Investir dans un projet humaniste : un EHPAD pas comme les autres

 

 

Versailles : le nouvel Ehpad sera tourné vers les malades d'Alzheimer

Devenez actionnaire de la maison de retraite

 

Une maison de retraite financée en partie par des particuliers via une société coopérative. Une première en France, qui va bientôt devenir réalité à Versailles. Vendredi, des personnes âgées ont assisté dans le quartier des Chantiers à la pose de la première pierre de la maison Lépine Providence, un établissement hospitalier pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad).
D'une capacité de 112 lits, elle comptera aussi un accueil de jour de 12 places, un service de soins infirmiers à domicile et une salle de spectacles ouverte sur le quartier. Elle devrait ouvrir ses portes en septembre 2017.Nul doute que ce jour-là, ses financeurs seront bien plus nombreux qu'habituellement pour assister l'événement. Car ici, les investisseurs, c'est un peu M. et Mme Toutlemonde. Le centre communal d'action sociale (CCAS) de Versailles a en effet noué un partenariat avec l'association Habitat et Humanisme afin de créer une coopérative d'intérêt collectif. Le but est de collecter 4 M€ sur les 17,5 M€ nécessaires à la totalité du projet. « Tout le monde peut y participer : le personnel, les familles, les résidants, les partenaires et les banques. C'est un grand élan fraternel autour de la dépendance », décrit Bernard Devert, l'ecclésiastique fondateur d'Habitat et Humanisme. Corinne Bébin, l'adjointe à l'action sociale et à la santé souligne : « En adhérant à notre idée, les Versaillais montrent leur intérêt pour la question du vieillissement. »Le fond solidaire, commercialisé depuis le 11 mai par une grande banque française, est placé auprès de sa clientèle de gestion privée. Il présente un rendement assez faible mais autorise de belles déductions fiscales. « Nous atteignons déjà 660 000 € de dépôt, uniquement auprès de nos clients locaux qui font confiance à un projet dans lequel leur mairie est engagée », précise Thibault Couturier, cadre de la banque. Antoinette Deschamps, directrice de l'Ehpad, a justement investi à titre personnel. « J'ai mis de l'argent, comme d'autres agents. C'est la première fois que je le fais mais je suis heureuse car ce projet défend des valeurs humanistes » dit-elle.
 
 


11/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres