Grey PRIDE

Grey PRIDE

HEUREUX?

1 appréciations
Hors-ligne
en tout cas pas malheureux
j'ai 66 ans et veuf depuis douze ans . Alain m'a quitté si rapidement en trois heures d'une rupture  d'aorte après 17 ans de vie commune. nous vivions à Albi je travaillais comme formateur en français langue étrangère pour les réfugiés et demandeurs d'asile il était instit dans une école catho où la directrice nous avait accueilli sans problème j'étais très impliqué dans les associations
en 87 j'avais co fondé et présidé AIDES TOULOUSE 3 eme  association francaise de lutte contre le sida
puis en 90 j'ai du arrêter car épuiser et je suis devenu président d'une ludothèque et d'un club naturiste
nous avions plein d'amis et quand Alain est mort ce fut le vide
atteint d'un premier cancer je me suis rapproché de ma famille car je devais me faire soigner à Paris
j'ai quitté le sud ouest où j'avais été heureux je suis à Chartres maintenant où je fais des activités de recherches historiques sur ma ville natale Saint-Malo, du dessin et une activité d'écriture dans un groupe. heureux en sorte sauf que je suis seul car je  suis nouveau dans cette ville
de plus avec des déboires de santé c'est pas simple mais la vue d'une rose dans mon jardin me comble de bonheur. j'aimerais rencontrer des amis et j'ai même penser refaire ici un groupe de gays et lesbiennes comme à David et Jonnathan que j'animais à Toulouse je me vois très bien recevoir une fois par mois des personnes chez moi autour d'un repas partagé sorti du panier pour une aimable discussion  je dois aussi dire que pendant 20 ans j'ai été accompagnateur d'excursion dans plus de 10 pays en résidence sur place
si des chartrains ont envie de se réunir je suis partant pour les recevoir  avec la seule contrainte ni tabac ni alcool
heureux oui malgré tout
 benoit G


1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Benoit,

Je suis veuf depuis 4 ans. Patrick et moi avons partagé 26 années. À sa disparition, je me suis mis en quête de changement. Strasbourg puis Aix en Provence et enfin retour à Angers. Je pensais que le stress lié au manque de lui serait atténué par le stress du déménagement. N'importe quoi pourvu que ça passe car nous savons tous que le temps atténue la peine. Mais demeure le souvenir de la stupeur au matin, quand je me réveille à côté de son corps encore tiède.

Sa mère, qui était du genre à enflammer tout l'oxygène disponible dans une pièce, éplorée, digne salope qui régla avec moi les comptes qu'elle aurait aimer solder avec son fils mais qu'elle n'osa jamais évoquer de son vivant, celle qui s'empressa de se débarrasser de toute l'histoire que léguait son fils, cette femme qui s'horrifiait à chaque Nouvel An parce qu'on s'embrassait amoureusement "Ah non, je ne peux pas voir ça !" tançait-t'elle en détournant le regard avec un air écoeuré.
J'ai dû virer mon nom du faire-part à paraître dans la presse, été sommé de quitter sous quinzaine les lieux où je vécus 26 ans durant.

Il y a eu un hommage rendu à la Mairie de Paris (Patrick y avait été Questeur et responsable de la musique et de la danse sous Chirac), madame Mère s'était installée à quelques rangées, de l'autre côté de la travée, et Delanoë s'est malicieusement tourné vers moi au moment de présenter ses condoléances. Il n'a pas eu un regard pour madame, ce qui est un peu dur tout de même. Il avait eu vent des circonstances de la vindicte maternelle ainsi que leurs conséquences. Si Patrick la voyait il se serait déjà manifesté mais tout le monde sait que les fantômes n'existent pas, il n'y a que le Père Noël.

J'ai connu cet enthousiasme pour la vie grâce à l'échange des fluides par l'amour. Osmose, symbiose, vie-en-rose, en vers comme en prose, c'était l'apothéose. Côtoyer les Arts, créer, organiser des expos, des concerts, dans un micro-climat enrichissant et stimulant créé à deux pour nous deux, c'était grandiose.

Et soudain, plus rien. Tombé d'une échelle, le crâne endolori, le coeur meurtri jusqu'à la blessure, il me faut tout refaire … Oui mais … je n'ai plus la souplesse d'antan, moins de temps pour recomposer un environnement mien, reconstruire, rechercher, se poser, reposer, se lever et faire le derviche tourneur esseulé dans un tourbillon.
Pleurnicher, s'apitoyer, se raconter, se redire puis se moucher parce qu'après tout, c'est passé, maintenant c'est du passé, faudra passer à autre chose.

C'est une excellente idée de vouloir rassembler et donner corps à cet univers virtuel et anonyme. J'espère que tu en recevras l'écho. Hélas, il ne semble pas y avoir grand monde par ici. Hélas un dîner sans un bon vin c'est comme une mer sans sel.

1 appréciations
Hors-ligne
cher  Ami
je te comprends parfaitement dans ce ressenti, quand un vide se fait après un trop plein de vie. l'existence donne des sensations que l'on espère durable mais j'ai du accepter ce vide après le décès de mon ami. reconstruire je ne sais pas si j'en avais l'intention, mais je devais surtout vivre pour moi.
je ne devais surtout pas courir après des chimères et en plus je devais prendre en main un destin que je n'avais pas choisi.
nous avions la bonne idée de se pacser et de faire des testaments au dernier vivant, si bien que j'ai pu hériter de ses biens sans contestation. par respect pour ma belle-mère je lui ai proposé une part de l'héritage, qu'elle accepta sans en prendre la mesure.
mais ce qui fut le plus difficile fut le vide des amis que nous partagions car j'étais comme un émigré dans cette belle région et nos amis étaient ceux d'Alain.
Aujourd'hui je me suis reconstruit une vie certes solitaire mais bien équilibré. j'ai des activités qui me passionne, dessin; aquarelle, écriture et recherche historique. 
et il a fallut prendre en main des problèmes de santé que j'ai combattu avec rage. reste maintenant la dyalise trois matinées par semaine. c'est bien peu par rapport à trois cancers.
cher ami ne t'isole sur une mer morte, il y a encore tant de choses à découvrir.

Courage comme me disait ma mère pour n'importe quoi je crois que je n'en manque pas
il suffit de savoir que demain sera plus beau
amicalement Benoit Guidon

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 322 autres membres