Grey PRIDE

Grey PRIDE

Habitats


De jeunes adultes et seniors LGBT vont vivre dans un même immeuble à Los Angeles

 

LGBT Young Adults and Seniors Will Live Side by Side in Los Angeles  


 

The Los Angeles LGBT Center is preparing to kick off construction on the new Anita May Rosenstein Campus in Hollywood. Though the project won’t be complete until 2019, there’s already a lot of buzz about it because the plan is to house about 200 LGBT seniors and young adults, aged 18-24, together in the same space.

Why comingle seniors and young adults? For starters, they’re two of the most at-risk groups within the LGBT community, particularly when it comes to housing. Young gay and trans people are disproportionately homeless, jobless and impoverished. Due to discrimination and a lack of family support, these barely adults can have trouble finding their footing in the world after coming out.

 

Meanwhile, LGBT senior citizens have trouble finding affordable accommodations of their own. Not all elder centers have open-minded staff members eager to take in queer seniors. Even when they are admitted, fellow retirement home residents can be nasty in these settings, too. Having grown up in an era where acceptance and tolerance for LGBT people was far from the norm, these other people and their prejudices can make it difficult for gay and non-gender conforming seniors to retire in peace.

In the Los Angeles living facility, seniors and young people alike will have the freedom to live true to their identity without fear of repercussions. It’s a safe haven that both generations desperately need, so why not create a shared space?

The hope is that the intergenerational relationships that form in this setting will be beneficial for all parties. Since LGBT youth – particularly those teens in need of housing – are often estranged from their families, fostering bonds with older people who won’t withhold affection because of their sexuality is important to their development. By the same token, LGBT seniors are four times less likely to have children than the average older American. Here, the seniors won’t need to have biological grandkids to spend fulfilling time with people of a younger generation.

We’ve seen similar set-ups in other parts of the world to connect young and old people together in a shared living space. In the Netherlands, for example, college students can avoid dormitory expenses by instead living in a senior living facility and volunteering time with the elderly residents. Both the students and elders report enjoying the perks of this cohabitation.

Still, the Los Angeles community will be even more deliberate given its LGBT focus. LGBT activists often discuss the generational divide amongst its own members. The history of the fight for gay rights is not well-known amongst millennials, so sharing these stories now is important before the current senior generation disappears.

Moreover, while LGBT causes have certainly made significant progress in the past several decades, there’s no doubt that gay seniors and young adults alike have more shared experiences than they might initially consider. If nothing else, living side by side will facilitate new shared experiences.

Photo credit: Los Angeles LGBT Center



//www.care2.com/causes/lgbt-young-adults-and-seniors-will-live-side-by-side-in-los-angeles.html


01/04/2016
0 Poster un commentaire

Un fond commun de placement spécialement créé pour une maison pour catholiques pratiquants

Pourquoi ne pas créer un fonds de placement éthique pour les seniors de la diversité arc-en-ciel, financé par la diversité arc-en ciel ! Si les cathos y arrivent, pourquoi pas nous !

 

Villa Médicis : une nouvelle résidence seniors financée par l’émission d’un emprunt éthique

Villa Médicis acteur des résidences seniors en France, finance sa nouvelle résidence seniors par l’émission d’un emprunt éthique. L’ouverture de cette résidence est programmée au second trimestre 2017.


Hubert Rouy -Villa Medicis« Il s’agit d’une initiative qui, à notre connaissance, est unique dans le secteur des résidences pour seniors. Nous voulons faire participer à la réussite du projet les personnes qui recherchent des placements éthiques »
Hubert Rouy, Président et fondateur de Villa Médicis.

Un placement obligataire éthique, rémunéré à 5% pendant 10 ans

Villa Medicis logoVilla Medicis propose un placement obligataire éthique, rémunéré à 5% pour financer sa prochaine résidence services pour seniors.
C’est la SAS Résidence Services Villa Médicis Paray-le-Monial qui émet l’emprunt mais sa maison-mère, le Groupe SOREFI s’est porté caution. Son montant, de 2 millions d’euros, représente environ 8% du montant de l’investissement total. Il est constitué de 140 obligations non convertibles d’une valeur nominale de 15 000 euros chacune.
« L’emprunt, d’une durée de 10 ans, ne donne lieu à aucun frais de gestion, précise l’enseigne. Il est rémunéré au taux fixe de 5% brut annuel (avant imposition). Les intérêts sont versés tous les ans à la date anniversaire de la souscription ».

La société SOREFI se porte garante et suppléera à toute défaillance éventuelle de l’emprunteur, tant sur le capital que sur les intérêts dus aux souscripteurs. SOREFI offre également à ces derniers la possibilité de bénéficier d’un remboursement anticipé des titres lors des 8e et 9e années, et ce sans frais supplémentaires.

L’émission obligataire s’adresse plus particulièrement – mais sans exclusive – aux particuliers investisseurs qui souhaitent placer leur argent dans l’économie réelle tout en soutenant « une initiative qualifiée d’éthique en raison des caractéristiques de la résidence : qualité de l’attention portée aux personnes ; volonté d’offrir dans la société une place digne aux aînés ; possibilité pour ceux-ci de vivre librement leur pratique spirituelle », précise Villa Medicis.

Villa Medicis

Une résidence seniors dans un haut-lieu du catholicisme

La Villa Médicis de Paray-le-Monial comprend 101 logements. « Elle reprend intégralement le concept mis au point il y a 25 ans par son président-fondateur sur des valeurs essentielles de qualité de vie, de sécurité, d’autonomie et de liberté », indique Villa Medicis. Salons, bibliothèque, infirmerie, espace bien-être-santé complètent les équipements. « Une résidence services Villa Médicis se doit d’offrir des logements et des espaces communs confortables et chaleureux où les résidents sont entourés, servis et choyés. Signe distinctif des Villas Médicis, la restauration et la salle à manger font l’objet d’un soin et d’un raffinement tout particulier. »

Haut-lieu spirituel de Bourgogne. Paray-le-Monial fut bâtie autour d’un premier monastère devenu, au XIe siècle, prieuré clunisien. D’où son nom « le Monial » : « cité des moines ». La ville offre sans doute l’un des plus riches et des plus beaux patrimoines de toute la Bourgogne, dont la Basilique du Sacré Cœur, chef-d’œuvre de l’art roman bourguignon du XIIe siècle.

« Les résidents qui le souhaitent pourront y vivre leur foi librement et simplement grâce, en particulier, à l’existence d’une chapelle dans la résidence et à la présence d’un prêtre à demeure », précise Hubert Rouy.


18/03/2016
0 Poster un commentaire

Les types de logements lieux de vie adaptés aux retraités

Brochure---Des-lieux-de-vie-collectifs-adapte--s-aux-retraite--s.pdf

 


17/03/2016
0 Poster un commentaire

"Le pari solidaire" : logement intergénérationnel

Le Pari Solidaire est l’association pionnière du logement intergénérationnel en France.

 

Créé en 2004 et reconnu d’intérêt général Loi 1901, Le Pari Solidaire valorise l’entraide

et les liens entre générations à travers le développement de solutions innovantes d’habitat intergénérationnel.

 

En 2004, Le Pari Solidaire a institutionnalisé et sécurisé la cohabitation entre un senior et un jeune au domicile du senior.

Dès lors, elle déploie des dispositifs de logements innovants tenant compte de l’évolution des problématiques sociétales

auxquelles jeunes et seniors sont confrontés, en partenariat avec les bailleurs sociaux et les villes.

 

Des concepts simples et innovants qui répondent aux besoins des jeunes et des seniors : élargir l’offre de logements

pour les jeunes et lutter contre l’isolement et le sentiment d’insécurité des seniors.  Porteur de valeurs, l’habitat

intergénérationnel permet aux jeunes et aux personnes âgées de s’enrichir mutuellement en échangeant sur leurs

expériences, modes de pensée et modes de vie.

  • 3500 binômes crées depuis 2004 sur Paris et IDF.
  • Des milliers d’adhérents seniors et jeunes depuis plus de 10 ans. 

 

LES DEUX FORMULES DE COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE le pari soldaire

Formule solidaire : un logement gratuit contre présence

En échange d’une chambre gratuite chez le senior, le jeune s’engage à être présent chez le senior à partir de l’heure du dîner

et la nuit pour une présence rassurante et créer un moment de convivialité et de partage avec lui.

Formule conviviale : un logement payant sans obligation de présence

Le jeune paie une indemnité financière d’occupation mensuelle au senior et tisse un lien de convivialité avec lui sans

obligation morale de présence le soir et la nuit.

Et de nombreux dispositifs novateurs en partenariat avec les communes et les bailleurs sociaux.

 

 

 

Le pari solidaire

LE SAVOIR-FAIRE DUPARI SOLIDAIRE

 

 

  • La sélection rigoureuse de jeunes et de seniors tournés vers la solidarité intergénérationnelle
  • Une démarche personnalisée tenant compte des besoins, désirs et centres d’intérêt de chacun
  • Une définition claire des rôles de chacun : la présence du jeune ne peut remplacer des services d’aide à la personne
  • Un accompagnement et un suivi personnalisés : Le Pari Solidaire s’entretient régulièrement avec les jeunes et les seniors
  • et s’assure du bon déroulement de la cohabitation et des dispositifs
  • La gestion locative des logements des jeunes dans les résidences et la gestion de projet pour la création de lien intergénérationnel
  • L’animation d’une communauté intergénérationnelle avec rencontres et échanges réguliers

 

 

 

//www.groupe-sos.org/structures/840/Le-Pari-Solidaire

 


26/11/2015
0 Poster un commentaire

Résidence Autonomie : un habitat intermédiaire...

 

Résidence Autonomie

 

Qu’est qu’une résidence autonomie ?

Les « résidences autonomie » est la nouvelle appellation des foyers-logements.
Il s’agit d’un établissement médico-social dédié aux personnes âgées autonomes (GIR 4 – 5 – 6). Le Gouvernement souhaite renforcer l’offre de résidence autonomie ou Ehpa (Établissement d’hébergement pour personnes âgées) pour soulager la demande de places en Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), il a octroyé un budget de 40 millions sur 3 ans pour faire évoluer les résidences actuelles, accompagnés d’un budget de 40 millions par an pour financer des actions d’animation prévention dans les établissements.

En effet, le maintien à domicile des personnes âgées est une volonté de l’État pour réduire les coûts liées au vieillissement de la population. Par ailleurs, l’objectif est de rompre l’isolement et la solitude.

Quelles sont les conditions pour prétendre à une résidence autonomie ?

Ces logements peuvent accueillir des personnes âgées seules ou avec leur conjoint.
Pour prétendre à ce type de logements il faut :

  • être âgée de plus de 60 ans
  • être valide et autonome (GIR 4, 5 ou 6)
  • nécessiter ni services, ni soin particulier

Le vieillissement des résidents pris en compte

Le changement de logement pour une personne âgée est souvent un moment difficile à vivre.
Le projet de loi sur les résidences autonomies prévoit que les résidents puissent vieillir dans l’établissement avec toutefois une limite globale du taux de dépendance des résidents avec une limite à 20% de résidents avec un GIR 1 ou 2 ou 3 et 10% avec un GIR 1 ou 2.

Quels services dans les résidences autonomie ?

L’intérêt des résidences autonomie est de proposer des services aux personnes âgées pour qu’elles puissent conserver leur autonomie. 4 services seront obligatoires pour bénéficier du label:

  • un accès à un service de restauration
  • un service de sécurité
  • un service d’entretien du linge
  • un service d’animation prévention

Les établissements auront un délais de 3 à 5 ans pour mettre en place ces services pour bénéficier de l’appellation « résidence autonomie ».

Quels sont le coût et les aides financières ?

Le coût

Suivant le type de logement, le loyer est compris entre 400 € et 1000 €.

Les aides financières

Il est possibilité de bénéficier de l’aide personnalisée au logement APL voire de l’APA si votre GIR est de 4 ou moins.

Le forfait autonomie

Pour prendre en charge une partie des charges liées à la dépendance ou la prévention, les résidences autonomie percevront un forfait autonomie qui permettra de financer un poste ou des soins infirmiers par exemple.

 


05/11/2015
0 Poster un commentaire